Cursus

Le compte formation : ses sources de financement

Pour accompagner les salariés dans leurs processus d’insertion professionnelle, l’État alloue des fonds pour leurs formations. Ce sont de véritables coups de pouce pour acquérir de nouvelles compétences. Le compte formation, mieux connu sous le nom de compte personnel de formation est financée de plusieurs façons.

Le financement par l’employeur

Les employeurs sont les principaux acteurs impliqués dans le financement du CPF. Leurs investissements dépendent de plusieurs critères. Ils peuvent verser jusqu’à 2 % de leurs masses salariales dans ce but.

A découvrir également : Comment fonctionnent les OPCO ?

Le financement par Pôle Emploi

Pôle emploi vous accompagne lorsque les frais de formation sont insuffisants. Mais avant de bénéficier de cette aide, le futur apprenant doit prouver qu’il veut suivre la formation dans le but de trouver plus facilement un emploi. Notez que Pôle Emploi ne tient pas compte des formations destinées à la récréation.

Le financement par l’OPCA

Un OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) prend le soin de collecter auprès des entreprises, des sommes destinées à la formation. Il existe plusieurs OPCA et chaque entreprise est rattachée à l’un d’entre eux. Pour profiter de leurs aides, il faudra être éligible.

A lire en complément : Comment devenir cadre en Ehpad ?

Le financement par l’OPACIF

L’OPACIF a pour mission de collecter des impôts dans le but de financer les Congés Individuels de formation. Vous pourriez également bénéficier de ce fond pour suivre de longue formation. Mais la durée n’excède généralement pas une année.

Le financement par État

Le gouvernement, de même que les régions destinent un fonds pour les formations. Ces caisses sont réservées pour les personnes qui cherchent à acquérir de nouvelles compétences sans pour autant en avoir les moyens.

Le financement par le salarié

Il arrive que les apprenants n’arrivent pas à collecter le fonds nécessaire pour la formation. Cela peut-être en raison du coût. Dans d’autres cas, tous les organismes ne donnent pas un avis favorable ou contribuent peu. Ici, l’apprenant pourra lui-même débourser d’argent pour solder les frais de formations. Bien que ce soit une alternative rare, quelques personnes sont obligées d’y faire recours.

Le financement par l’Agefiph

Agefiph (Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés) peut également approvisionner votre compte de formation. Mais, comme vous l’aurez compris, le privilège est accordé aux personnes victimes d’un handicap.

Le montant crédité dans les comptes de formation

La somme dont vous bénéficiez dépend en partie de votre statut social. Par exemple, les salariés ont un financement de 500 € ou de 800 € par an, selon qu’ils sont salariés à temps plein ou salariés à temps partiel. Il faudra donc entamer les démarches pour savoir combien vous aurez réellement.